Du bonheur d'avoir les mains sèches...

Publié le par Zanspi


Les nouvelles technologies sont vraiment quelque chose de formidable.
C'est la première chose que je me suis dite en sortant des toilettes d'une station essence Total.

Je me rendais dans le sud (enfin dans le sud, dans le centre plutôt, mais c'est bien au sud de Paris...si si je vous jure ;) ). Après avoir dépassé Orléans je me rends compte que je n'ai plus d'essence. Je choisis la station la plus proche pour remplir le réservoire de la voiture et par la même occasion vider le mien.
(Bon ça c'est pour replacer le contexte).
Je pénètre donc dans la station et après avoir payer le montant d'un plein d'essence je me rends aux toilettex, bousculé par une dizaine de japonaises sorties d'un car et faisant la queue.

Après avoir fait ma petite comission je me lave les mains et, me retournant vers le mur j'ai un choc.
A la place des traditionnelles serviettes en tissu et des sèches mains bourrins (qui ne sèche rien), il y'avait une machine assez étrange. De la lumière partout, un emplacement pour mettre ses mains, des diodes clignotantes dans tous les coins. Impressionnant !

Je me suis pincé une première fois pour vérifier que je ne rêvais pas et une deuxième fois pour vérifier que je n'avais pas rêvé que je ne rêvais pas...(je suis toujours sous traitement, ne vous inquiétez pas :D).
Bref, je m'approche de l'engin et dépose mes mains à l'intérieur.
Il s'allume et une jauge m'indique le temps qu'il me reste pour me sécher les mains.
En fait, deux souffleries se déclenchent de part et d'autre de l'engin.
Je ressors mes mains, complètement sèches, et en moins de 30 secondes...vraiment impressionnant.
Surtout quand on sait le temps que l'on met habituellement dans ce genre d'établissement pour sortir avec autre chose que des mains trempés genre plongeur en haute mer qui vient de sortir de l'eau.

Moralité, la prochaine fois que vous irez aux toilettes sur l'autoroute, je vous conseille celles de Total, c'est la grande classe ;)

Publié dans N'importe quoi

Commenter cet article