Grmmbl, Grom, Cron et décalage horaire

Publié le par Zanspi


Ce matin, le réveil fut très très difficile.
La faute à une journée radieuse qui s'annonçait (et donc à ma volonté presque inavouable de rester au lit toute la journée).
La faute également au décalage horaire et donc au passage à l'horaire d'été.
Nous perdons comme chaque année une précieuse heure de sommeil et gagnons une heure de soleil. Une seule lettre qui fait mal, très mal à notre rythme et à nos habitudes qui, même si elles sont mornes et ennuyeuses, ont l'avantage de ne pas être fatiguante.

Pour mémoire, ce changement date de 1974. Après le choc pétrolier, la solution adoptée par la France pour réduire la consommation d'énergie était ce changement d'heure.
On allume nos lumières une heure plus tard en été et on l'éteint plus tôt le matin en hiver
Ma fatigue est donc le résultat de cet espèce de petit jeux de remontage d'horloge...mais bon, passons.

Je rédigeais le billet précédent dans la nuit du Samedi au Dimanche, lorsque mon horloge Windows s'est mis à jour toute seule (la coquine). L'heure passait ainsi de 2 à 3 (et était à l'origine d'un grognement terrible qui réveilla mes voisins).

Quoiqu'il en soit, il m'est venu une idée...
Connaissez vous cron ? Ce système qui permet à un utilisateur d'exécuter des commandes Unix à des intervalles de temps donnés.
C'est en fait un démon (crond) qui tourne et qui exécute les commandes définies grâce à crontab, un outil de configuration pour le démon.
Il suffit de définir une heure, un service et le démon fait le reste. Et bien cron ne gère pas le changement d'heure ce qui fait qu'hier soir si une maj devait être effectuée à 2H00 et bien elle n'a tout simplement pas eu lieu (en hiver elle aurait eu lieu deux fois).

J'ai trouvé ça tordant et je voulais vous en faire profiter...même si vu comme ça maintenant, c'est un peu un moins tordant...
Bon pour me faire pardonner et pour que vous soyez près pour le prochain changement d'heure, voici une horloge bien sympathique à mettre sur son bureau.

Publié dans N'importe quoi

Commenter cet article