[Billet d'humeur] Hadopi, le retour

Publié le par Zanspi


Il y'a des jours où on l'on ferait mieux de ne pas se lever...
Il pleut, le boulot est trop contraignant (pour ceux qui n'ont pas la chance de travailler en France bien sur) et puis on est grognon, parce qu'on a encore passé la nuit à rêver d'Hadopi. Cette loi au nom de déesse Grec qui n'a de déesse que le nom.
Le 9 Avril dernier, cette loi avait été rejetée par l'Assemblée Nationale.
Aujourd'hui elle nous est reservie en l'état, comprenez, elle n'a pas changé d'un iota.

Comme j'ai pu le lire quelque part et je trouvais ça assez juste : "c'est marrant, lorsqu'un texte ne passe pas la barrière démocratique, on nous le ressort jusqu'à ce qu'il passe"
Un peu comme pour la constitution européenne...mais passons.

Ne vous étonnez pas du ton un peu cinique de cet article, je suis juste un peu désabusé.
Je m'interroge devant le "droit" à des politiciens qui n'y connaissent rien de légiférer sur des choses aussi importante que le droit à l'accès à Internet.
Enfin je m'amuse de ce que l'Hadopi est ultra-facile à contourner...mais passons également.

Disons-le clairement et par là, je tiens à rassurer une majorité de gens, cette loi est inapplicable et ne le sera pas.
L'Europe à dit non, les FAI ne pourront pas supporter les coûts engendrés (que l'état devra de toute façon leur rembourser).
La suspension du net pour toute une famille, l'adresse IP comme seul moyen d'identification, pas de juge, une autorité saisie par des ayants droits qui devront "piégé leurs oeuvres" pour trouver les coupables...ce texte ne devrait pas passer le conseil constitutionnel.
(Rappelons que mettre en place un piège comme un "Honey Pot"(un ordinateur sans défense relié à Internet) pour attraper des pirates est interdit par la loi)
Il existe également beaucoup trop de moyens pour la contourner : (macchanger, web radio, direct download chiffré, newsgroup, ...).
L'utilisation de chiffrement risque également de compliquer la tache du ministère de l'intérieur et de la défense (qui avaient du mal avec les terroristes et les pédophiles qui utilisent déjà ces méthodes).
Ajoutez une assemblée partagée (297 Pour contre 233), on comprend que cette loi aura du mal à "survivre".

Enfin, que l'on soit de gauche ou de droite, on ne peut pas cautionner la création d'une autorité administrative qui outrepasse le pouvoir judiciaire.
Cette autorité même doit statuer sur un accès aussi important que celui d'Internet.
Il faut vivre avec son temps et ce n'est pas un geek mais un homme moderne qui parle : aujourd'hui Internet est le téléphone, la télé, la boîte au lettre, l'espace de stockage, la mémoire, la culture...
Et c'est le ministère de la culture lui même qui souhaite nous enlever ce droit que nous payons déjà assez chère.

Cependant je me rassure en me disant que si par le plus grand des hasards, cette loi est appliquée, elle m'assure un avenir radieux dans la sécurité informatique...


Bonne journée quand même ;)

Zanspi

Publié dans Infos geek

Commenter cet article